COURSE : OISQUERCQ

 

JOGGING DE OISQUERCQ

 

SAMEDI 24 JUIN 2017 A 15 H OO

 

 12,350 km course à points (petite distance sans points)

 

LIGNE JPEG MINCE.png

Site Internet : ICI

Inscriptions : Sur place

LIGNE JPEG MINCE.png

Le classement des Naqués en :

2014 : ICI   2013 : ICI   2012 : ICI  2007 : ICI

 

Le classement général en :

2014 : ICI

2013 : ICI   2012 : ICI   2011 : ICI   2010 : ICI   2009 : ICI   2008 : ICI   2007 : ICI

 

Les photos NAC en :

2014 : ICI   2012 : ICI   2010 : ICI   2009 : ICI   2007 : ICI

LIGNE JPEG MINCE.png

 

L'EDITION 2016

PAS AU CHALLENGE ROUTE NAC CETTE ANNEE

 

L'EDITION 2015

PAS AU CHALLENGE ROUTE NAC CETTE ANNEE

 

L'EDITION 2014

 

29/06 Course super difficile hier à Oisquercq, nouveau parcours truffé de côtes nouvelles, au

départ et à l'arrivée!

2e place pour Emily au scratch, victoire en catégorie espoir pour Benjamin Miel : son papa

Sylvain termine 11e de la course.

DSC_0031.JPG

Jean-Marie fut ravi de gagner un carton de bouteilles de vin, et Didier un repas au resto à

Nivelles...

2014-06-28 18.05.06.jpg

Les photos d'Emily : ICI    Les photos de Didier : ICI

 

L'EDITION 2013

 

Encore une victoire de l'inusable José en V3; podiums de catégories pour Pierre-Henri,

Ingrid et Isabelle.

 

 L'EDITION 2012

 

04/07 Nombreux podiums Nac samedi à Oisquercq! Résultats complets parus dans Le Soir de

ce lundi.

Notre maître d'oeuvre des classements, Phil, étant en repos bien mérité, nous publierons le

classement Nac un peu plus tard...


Quelques photos sympas (glanées par Emily sur facebook? Merci!):


Alexandre Marie nous a également envoyé des photos des podiums Nac, mais elles ne passent

pas sur le site (trop peu d'octets): pourrait-il (elle?) nous les envoyer à nouveau?

 

523655_4307650809963_127442252_n.jpg

425379_4307649209923_647022407_n.jpg

399436_4307650049944_1203439092_n.jpg

 

L'EDITION 2011

 

 02/07 Course très difficile ce samedi à Oisquercq: relief impressionnant pour les 12km400,

petits sentiers traîtres et trop de chaleur n'ont pas empêché Emily de gagner chez les dames

et Rodolphe de terminer 6e.au scratch, sur 420 arrivées.


Pas vu notre Ber national, il paraît qu'il participait à une petite course de 50 km dans les

Ardennes.

 

 L'EDITION 2010

 

06/07 Samedi après-midi, juste après l'abondant orage, une vingtaine de naqués ont couru à

Oisquercq. Seulement 260 coureurs ont pris le départ .

Voici le podium de Myriam, avant les résultats demain sur le site du challenge du Brabant Wallon.

oisquercq10.jpg

 

 L'EDITION 2009

 

 04/07 Oisquerq sous la canicule!


12km400 difficiles, peu d'ombre, mais heureusement l'organisation était parfaite avec

notamment 3 ravitaillements!


Merci à Baudouin et à toute son équipe qui se sont aussi décarcassés pour nous offrir une

magnifique table de récompenses et de lots à la tombola!

Et il y avait des douches!

Ah ce cher Rodolphe, lui qui participe corps et âme aux reconstitutions de la bataille de

Waterloo, il en bavait lorsque sa presque voisine a gagné une bouteille de mandarine Napoléon...

21889212278_4dfa89a113_o.jpg

Philippe V.

22050935336_62b5724ea4_o.jpg

Serge "Bip Bip'

 

 L'EDITION 2008

PAS D'INFOS

 

 L'EDITION 2007

 

Compte-rendu de notre envoyé spécial Alain OGRT à Oisquercq.

 

"Un entraînement entre 140 bpm et 155 qu’il disait le bourreau pour ce samedi. Oui, mais l’envie

était trop forte de retrouver les amis Nacqués lors d’une course. C’est vrai, la dernière course,

pour le plaisir entre nous, c’était Ecaussines. Ca fait trop longtemps qu’on n’a plus couru

ensemble pour le plaisir. Donc, nous voilà partis à Oisquercq … pour le plaisir.

Chouette, dès l’arrivée en voiture, on voit Bernard. On ne sera pas tout seuls donc. Mais dès

l’inscription, on déchante : on voit le profil de l’épreuve : ça monte, très fort et très longtemps.

On ne peut plus reculer maintenant. L’échauffement nous dit quelque part que ce ne sera pas

vraiment à l’aise. Surtout que la concurrence directe est là : Camion, Olivier, Jean-Marie, Joël,

Bernard, … Tous les Nacqués groupés en un seul bloc sur la ligne de départ, les

recommandations de l’organisateur (que l’on entend jamais car on est trop loin de lui et on parle

trop fort), l’énervement du départ (l’adrélanine, à ce qu’il paraît) et on lâche les fauves. Camion

et Jean-Marie partent très fort, moi je m’accroche. Et oui, déjà la première dénivellation, longue,

très longue. Je vois Olivier en point de mire. Non, je ne peux pas me laisser distancer. On part

vite, trop vite pour les 4 premier km. La deuxième côte est avalée comme la première, beaucoup

trop vite. Il va falloir tenir, Olivier est toujours là devant mais pas moyen de le rejoindre pour

faire la course ensemble. La descente fait très mal aux muscles. Olivier me voit au loin et me

lance des encouragements. Ca fait chaud au cœur surtout à un moment où j’avais envie de

relâcher un peu l’allure. Ben oui, j’étais crevé mais ça m’a donné l’énergie pour relancer.

Enfin le passage plat le long du canal, ça devrait aller, oui mais c’est sans compter sur le vent

qui nous freine par rafales. Je souffre mais Olivier est de plus en plus près. Il me crie qu’il n’en

peut plus et de partir sans lui. Bon je continue à mon rythme. Il me racontera à l’arrivée qu’il

m’a perdu de vue et qu’il s’est arrêté un peu. L’enfer, je dis ! Surtout que voici la troisième côte

au 9ème km qui semble plus raide et plus longue que les autre. La moyenne chute vers les

11km/h mais il faut tenir, tenir,… La sueur et le soleil m’aveuglent. Je suis seul au sommet, tout

seul, personne derrière, personne devant. Heureusement qu’il y a les signaleurs.

Dernière partie du parcours : descente type trail dans les chemins de terre. Il faut ralentir

pour ne pas se péter les chevilles. Tap, Tap, Tap, j’entends derrière, un concurrent me rejoint.

M’en fous, trop crevé pour regarder. Il me dépasse, suivi par Olivier, le miraculé qui a retrouvé

ses jambes. Il me dépasse, je lui crie de ralentir car on est sur une base de + /- 4 min du km.

Non, 3’50 il me crie ! Bon, c’est la fin, il faut tenir, j’essaie de lui emboîter la foulée, je grimace

mais je tiens. Portefeuille avec l’autre concurrent, on termine à l’arrachée et l’autre concurrent

nous passe tous les deux sur la ligne et nous terminons tous deux presque main dans la main.

Voila une super course entre Nacqués !

Mais que sont devenus les autres. Voilà Camion qui passe la ligne suivi de Jean-Marie et Joël,

tous regard livide tout comme moi. Et puis surprise voilà déjà Vincianne qui arrive ! Elle avait

dit qu’elle le ferait en entraînement ! Mon œil, surtout qu’elle arrive 3ème de la course et 1ère

de sa catégorie. Fierté de son homme ! Ca aussi, c’est une des raisons pour laquelle je cours.

Après l’effort, le réconfort, ile ne reste plus qu’à se retrouver autour d’un bon verre se disant que

rien ne remplacera jamais cette ambiance d’amitié dans l’adversité qui caractérise notre club.


Allez, Bonnes Vacances à tous et à la prochaine course. Pour nous, ce sera dimanche prochain :

on refait le trail du Grand Vallon dans les Hautes-Alpes que nous avions fait, il y a deux ans, et

qui m’avait permis d’avoir mon nom dans le tableau des records du Nac, de manière tout-à-fait

inattendue, d’ailleurs.

Allez, on se revoit tous en forme sur la piste au mois d’août."

 

23815944363_b055381527_o.jpg

Hubert

 

L'EDITION 2006 

 

Un mot du Poney:

"Els:" je me suis trompée de course, je ne voulais plus la faire" "plus jamais,c'est la dernière

fois"

Et pourtant en pleine course Els est allée boire un verre à une guinguette le long du parcours!

Véronique avait décidé de trottiner mais finalement ses jambes ont été plus vite que prévu!

Je crois que, à cette heure, Nathalie ronchonne toujours, les autres ont l'air contents!

La course démarre par 3km assez HARD(pour moi)mais il fait beau, pas trop chaud, ça roule.

Apès ces kms je suis le dernière (comme d'hab)et j'imagine les autres en pleine forme à du 15

km/h, je râle. Tant pis, le parcours est sympa, pas trop dur.

A l'arrivée je rejoins les pros du NAC déjà reposés derrière un verre d'eau chaude. Les naqués

ont l'air heureux de leur sortie, à la prochaine..... "

Véro:

"Super! Un nouveau (une nouvelle, pardon!)reporter se lance! Merci le poulain !(c'est plus

sympa et il y a plus d'espoir derrière ce nom!)C'était en effet une course dure, surtout les trois

premiers km, mais le temps était avec nous et le parcours joli et varié! Nous étions une

quinzaine de naqués, mais après la douche,...pfft, tout le monde (ou presque) s'est éclipsé

et peu de naqués étaient présents pour applaudir le podium de Julien Colson, troisième de sa

catégorie et 30 ème (je pense!) de la course. "

Merci!

 

 

IMAGE RUNNER FOND 4.png

 

ff.png

 

 

LOGO NAC 2017 FOND BLOG.jpg

 

 

 

Écrit par Webmaster NAC Lien permanent